Une co-production de la Ferme du Biéreau et avec le soutien de la Communauté française, le Centre Culturel de Verviers et la Province de Liège.

Une danseuse, un musicien et un écran animé, interagissent pour nous faire vivre l'histoire d'Arménia une petite fille de sept ans. ils nous offrent un voyage autour de la pleine conscience à vivre dés 4 ans.

"Arménia est une petite fille de sept ans. Sa vitalité rayonnante cache en creux des zones de doutes et de questionnements. Ce matin, entre songe et éveil, elle perçoit un baiser de son père, posé sur son front. Le claquement de la porte suit de peu. Arménia est persuadée d'être réveillée par ce bruit familier. Il amorce plutôt un rêve initiatique. Dans ce rêve, elle bondit du lit jusqu'à la fenêtre. Il lui semble apercevoir la silhouette de son père s'éloigner. Seule, elle est animée par une tension entre l'envie de découvrir le dehors et la peur de briser sa bulle de confort. Sa curiosité l'emporte. Arménia sort de chez elle. À mesure qu'elle avance, le voile de douceur qui enrobait son environnement disparaît. Des peurs nouvelles l'assaillent. L'absence de sécurité gronde en elle. La perception de sa réalité dans ce monde est transformée. Il suffit d'un chat surgissant d'un coin de rue pour l'effrayer. Au cours de ce voyage dans les méandres de sa conscience, Arménia trouve les clés pour garder une présence attentive et bienveillante à ses émotions. Elle apprend à lâcher ses certitudes et ses constructions mentales. Elle explore de nouveaux horizons et cherche à apprivoiser ce qui la traverse pour se reconnecter à elle-même."

Au sein du spectacle, l'un des tons empruntés pour la forme sera sans conteste l'humour. Il s'agit pour nous d'une preuve de sagesse, de recul et de détachement sur une situation. C'est aussi le moyen le plus rapide de rentrer en relation réelle avec une personne étrangère. Dans ce cas-ci, un public. Dans le strict domaine du spectacle vivant, nous avons dans le même ordre d'idée la conviction qu'un spectacle gagne en écoute et en partage par son caractère divertissant et non par un ton didactique. Et qu'un dialogue avec un public ne peut se faire sans connivence, sans une volonté partagée de vivre un moment agréable ensemble. Dans cette même optique, il nous tient à cœur d'inciter dans des formes d'interactions les spectateurs à ne pas rester passifs, mais à venir choisir et chercher par eux-mêmes ce que nous leur proposons.